Ciné, Ciné, CinéSmars !


    La première étoile

    Partagez
    avatar
    CinéSmars
    Meilleur Film
    Meilleur Film

    Messages : 684
    Date d'inscription : 17/12/2009
    Age : 32
    Localisation : Bruxelles

    La première étoile

    Message par CinéSmars le Mar 9 Fév - 15:26



    de Lucien Jean-Baptiste

    Avec Lucien Jean-Baptiste, Anne Consigny, Bernadette Lafont


    Synopsis :

    Jean-Gabriel est un doux rêveur d’origine antillaise. Il passe son temps à enchaîner des petits boulots, refuse de travailler à la poste et passe son temps au PMU du coin.
    Avec sa femme Suzy, ça commence à aller de plus en plus mal.
    La goutte d’eau fait déborder le vase quand Jean-Gabriel promet à ses enfants de les emmener au ski.
    Suzy n’en peut plus des frasques de son cher et tendre et cette fois ce sera sa dernière chance !
    Mais comment trouver les moyens d’aller aux sports d’hiver ?



    Critique

    Sympathique …

    Suivre les frasques de Jean-Gabriel, looser, cherchant par tous les moyens le financement pour emmener ses enfants aux sports d’hiver est croquante. L’histoire est simple, fraîche, familiale, …
    Lucien Jean-Baptiste ne cherche pas l’apothéose cinématographique, il cherche à divertir, à amuser, à rêver !
    Dans ce genre de films on n’analyse pas les sauts de caméra, la couleur de l’image ou l’intensité de la bande originale, on savoure seulement pleinement la féerie du début à la fin.
    Les acteurs secondaires, Bernadette Lafont toujours exceptionnelle, Anne Consigny parfaite, les enfants tordants, Edouard Montoute, trop rare à l’écran, Michel Jonasz n’est pas que chanteur, dans trois rôles, Gille Benizio (si si le mec de Shirlee et Dino) et enfin Firmine Richard en mère antillaise savoureuse ! Clin d’œil quand même à la maman de Lucien Jean-Baptiste présente dans le film, car étonnamment l’histoire est plus ou moins arrivée à Lucien Jean-Baptiste des années auparavant !

    Lucien Jean-Baptiste, à défaut de mériter sa première étoile (premier brevet confirmant la qualité d’un skieur) sur ses skis, la mérite largement sur la toile !


    Note ? 8/10



    Ce film est critiqué dans le cadre du Festival du film d'amour de Mons 2009

    P.S. : je suis assez fier de cette critique très positive à une époque ou personne ne connaissait le film de cet illustre inconnu et que Lucien Jean-Baptiste n'avait pas encore trouvé de distributeur pour son film.
    J'ai bien pioché au vu du succès qu'a eu le film !





    _________________
    Indy : Le singe était-il vraiment indispensable ?
    Marion : Je suis très déçue, Jones, de t'entendre qualifier de singe notre fils unique. D'autant plus qu'il a ta beauté.
    Indy : Et ta cervelle...

      La date/heure actuelle est Mar 18 Sep - 19:43