Ciné, Ciné, CinéSmars !


    Hush ( dans la veine de Une Virée En Enfer).

    Partagez
    avatar
    dandy kaine
    Meilleur acteur(trice)
    Meilleur acteur(trice)

    Messages : 131
    Date d'inscription : 02/02/2010

    Hush ( dans la veine de Une Virée En Enfer).

    Message par dandy kaine le Ven 5 Fév - 11:15

    HUSH




    Film disponible en DVD depuis le : 10 novembre 2009


    Casting :

    Réalisateur :

    Mark Tonderai

    Acteurs :

    William Ash Rôle : Zakes Abbot

    Christine Bottomley Rôle : Beth

    Guy Burnet Rôle : Guy

    Robbie Gee Rôle : Chimponda

    Claire Keelan Rôle : Wendy

    Sheila Reid Rôle : Mrs. Coates

    Andreas Wisniewski Rôle : The Tarman

    Stuart McQuarrie Rôle : Thorppe

    Peter Wyatt Rôle : Mr. Coates

    Shaun Dingwall Rôle : PC Mitchall

    Scénario :

    Scénariste Mark Tonderai

    Equipe technique :

    Compositeur : Theo Green
    Directeur de la photographie : Philipp Blaubach
    Monteuse : Victoria Boydell
    Directeur du casting : Des Hamilton
    Directeur artistique : Matt Gant
    Directeur artistique : Sabine Hviid



    Synopsis :

    Dans le centre de l'Angleterre, un jeune couple, Zakes et Beth, roule la nuit sur l'autoroute. Un semi remorque manque de les percuter en les doublant et les portes arrière s'entrouvrent fugacement. Zakes aperçoit alors une jeune femme terrifiée, hurlant à l'intérieur d'une cage. Le camion disparaît rapidement de leur vue, seuls témoins, ils se lancent à sa poursuite...


    AVIS :
    Un jeu limite de l'actrice mais des situations bien trouvées, certains éléments placés sont périmés ( trop vue ailleurs) mais d'autres inédits, un film fluide sans temps morts et boum une baffe qu'on ne voit pas venir, un plan gore pour le film et il marque, la quête de l'amour du gars et aussi la question: est-ce qu'il doit continuer a chercher sa copine? après sa rude découverte telle est sa question. Une vraie réussite, en plus ce n'est pas partout qu'un rôle est offert a un chien, sans parler de la musique d'une grande qualité et le guest Shaun Dingwall, le montage est parfait, c'est du Dictrict 9, fluide, propre et qui prend aux trippes le moment ou l'ennemi frappe, deux plans distincts avec les vigiles de la station essence et l'homme qui poursuit le poid lourd ( la vache il pleut énorme chez les anglais ), précis comme un horloger suisse.
    L'acteur principal ressemble au deuxième des frères de Black Donnelys, trés bon jeu et il nous fait croire a sa merde perpétuelle, on y plonge avec lui dans cette Virée en enfer mais ... en mieux.
    Une vraie petite production d'envergure, une petite perle qui fait du bien a voir et qui prouve que cette catégorie de cinéma de genre n'est pas morte.


      La date/heure actuelle est Ven 14 Déc - 10:15